LA SERIE N°5: Parfum d’antan Fashion spider magazine - Frederic Monceau / by Frederic Monceau

Frederic Monceau

Pour ce spécial lingerie printemps-été 2018, l’idée est de transformer l’underwear en tenue d’intérieur. Vêtement habituellement secret, réservé à l’intimité, il se montre ici au grand jour, accompagné de pièces homewear ou de prêt-à-porter, sublimant la femme. Les marques de luxe et de grande distribution se mélangent sans discrimination, démontrant qu’aujourd’hui, il n’est pas obligatoire de dépenser une fortune pour être belle. L’art de la séduction ne réside-t-il pas dans son attitude et sa capacité à mélanger des pièces pour affirmer son style ?

 

Photographe: Frédéric Monceau

Styliste: Frédéric Blanc
Assistante stylisme: Olesya Okuneva
Coiffeur : Sébastien Poirier, avec les produits Hairista & Work It Spray Catwalk by TIGI, Superstar Queen for a Day by TIGI. Skin care.

Skin care & Maquillage: Sébastien Poirier avec les produits Guerlain: Lotion et Huile en Eau Abeille Royale, Crème Orchidée Impériale, Gold Eyetech, Honey Smile, L’Or, Météorites Base, Blurring Base, teint Lingerie de Peau, Terracotta Light 01, poudre Parure Gold. Lèvres: Rouge à lèvres Rouge G, Lip Ink. Yeux: Palette 5 Couleurs n° 2 et 4, Écrin Sourcils, Mascara La Petite Robe Noire.

Modèle: Julia Yeromenko / Up Models Agency
Retouches: Sébastien Poirier
Production: Fashion-Spider

Photos réalisées dans le salon du parfumeur Maison Violet: 31 rue Étienne Marcel 75001 Paris.

Lingerie et parfum étant liés secrètement par un lien invisible, appelé séduction, le salon du parfumeur Violet s’est imposé comme une évidence afin de mettre en scène LA SERIE N°5.

Âgé de 190 ans, ce nom oublié, durant plus de 60 ans, renaît aujourd’hui par la volonté de trois jeunes parfumeurs.

Fondée en 1827, la parfumerie parisienne remporta de nombreux prix durant son existence. Elle obtint les plus hautes récompenses à Paris, Vienne, Saint-Louis ou San Francisco. Présente sur la scène nationale et internationale, elle était un des fournisseurs attitrés de l’Empire et des cours royales. La société est entrée en sommeil en 1953. Repris aujourd’hui sous la houlette d’Anthony Toulemonde, Paul Richardot et Victorien Sirot, la marque propose trois jus historiques, repensés par ses nouveaux propriétaires, afin de les adapter à l’air du temps.

Comme un retour aux sources, Paris s’est imposée comme la ville idéale, pour offrir un écrin à ces nouvelles senteurs. Niché au cœur du 1er arrondissement, au 5e étage d’un immeuble haussmannien, le salon Violet accueille professionnels et particuliers, connaisseurs et néophytes, curieux de tous horizons, afin de présenter les jus, les matières premières au travers de l’orgue, qui révèle ainsi les coulisses de la création des parfums. Pour violet, acheter un flacon ne doit pas être une banalité, le parfum doit faire partie de l’aura de la personne comme une partie d’elle, qui laisse un sillage derrière elle.

http://www.fashion-spider.com/la-serie-n5-parfum-antan.fashion